Comment photographier la neige qui tombe

Comment photographier la neige qui tombe
Photographier la neige qui tombe n’est pas très compliqué et donne des résultats très poétiques. Suffit juste de connaître quelques règles de base et de pratiquer un peu.

Savoir reconnaitre les conditions favorables

Le succès d’une image de neige en train de tomber dépend en premier lieu des conditions atmosphériques :

D’abord, il faut qu’il neige. Plus la chute de neige est abondante, moins vous aurez de mal à capturer de flocons.
Ensuite, il faut de la neige de qualité. De la neige légère, qui tombe délicatement, comme en suspension dans les airs. La neige fondue, elle, tombe plus vite, comme de la pluie. Il vous sera difficile d’en tirer quelque chose.
Troisième point important : Le vent. L’idéal est qu’il n’y en ait pas. Pour laisser les flocons le plus statiquement possible dans l’air.

Utiliser les bons réglages

Ensuite, tout est question d’intention artistique :

– Si vous souhaitez faire figurer une bonne densité de flocons dans l’image, utilisez une focale longue, qui « tasse » tous les plans du paysage. Vous additionnerez alors toute la quantité de flocons qui tombent dans toute la profondeur.
– Si votre objectif est de photographier un paysage, vous utiliserez probablement un grand angle. Il faudra donc vous attendre à une densité de flocons moindre sur votre image. Pour en avoir plus, une seule option : le canon à neige ou attendre qu’il neige plus.
– Pour des flocons qui se détachent bien de l’arrière-plan, floutez ce dernier en optant pour une large ouverture. C’est le cas de la photo illustrant cet article, dans laquelle la PDC équivant à l’épaisseur du modèle.
– Enfin, pour obtenir des flocons bien figés, qui ne ressemblent pas à des trainées de pluie, optez pour une vitesse d’obturation de 1/250. C’est un minimum honnête, que vous pourrez ajuster en fonction des conditions.

Let it snow, et bonnes photos !

Laisser un commentaire