Pourquoi mes photos sont ternes ? 5 raisons à connaitre

Pourquoi mes photos sont elles ternes, par Le Photidien
Quand on débute en photo, on pense que le reflex dernier cri qu’on vient de se procurer va permettre de sortir des images aux couleurs saisissantes. Sur le plan technique, c’est vrai, chaque reflex le permet. Mais alors pourquoi tous les clichés que vous prenez avec sont-ils désespérément ternes ? Voici quelques choses à savoir, qui vont vous aider si vous êtes débutant:

Raison n°1 : Un temps voilé, blanchâtre ou gris ne vous permettra jamais d’obtenir des couleurs de ciels, de paysages qui claquent. Même avec le meilleur matériel au monde. Sachez-le, c’est tout. (Mais il y a quand-même moyen de faire de super photos : comme je le montre dans cet article.)

Raison n°2 : Le mode d’exposition matriciel, paramétré par défaut sur votre réflex, permet d’obtenir des images correctement exposées sur la totalité de la scène photographiée. Cela ne vous permet pas de choisir la zone à mettre en valeur, et de jouer sur les contrastes. Donc, d’agir sur la dynamique de votre image.

Raison n°3 : Le mode tout automatique de votre réflex, à l’identique, prend en charge les réglages pour une exposition uniforme. Vous empêchant par la-même toute action sur la dynamique de votre image.

Raison n°4 : Le sujet que vous photographiez est souvent moins lumineux que le ciel qui se trouve à l’arrière-plan. Bien exposer votre sujet vous oblige à choisir des réglages qui vont surexposer le ciel… qui blanchira en conséquence.

Raison n°5 : Une photo brute de capteur, c’est-à-dire non optimisée en post-traitement, ne révèle pas tout son potentiel et est quasi-systématiquement fadasse.

Quelques conseils, donc, au regard de tout ce que nous venons de voir :

– Shootez en manuel : cela permet de maîtriser la dynamique de ses photos.

– Sélectionnez la mesure spot ou pondérée centrale. Bannissez la mesure matricielle.

– Shootez au format RAW, le seul qui permette de post-traiter vos images sans déperdition de qualité.

– Post-traitez systématiquement vos images. Ce n’est pas de la triche : c’est du développement.

– En situation de contre-jour, éclairer votre sujet au flash vous permettra d’éviter d’opter pour des réglages qui « crameraient » votre ciel à l’arrière-plan. Vous pouvez aussi utiliser un réflecteur pour « déboucher » l’ombre de votre sujet en contre-jour.

– Deuxième solution, pour compenser les écarts de luminosité entre un sujet et le ciel : utiliser des filtres dégradés (ND GRAD)

– Pour des couleurs bien vives, n’hésitez pas à utiliser un filtre polarisant. Surtout pour les ciels, dont ils densifient le bleu.

– Enfin, de manière générale, sous-exposer d’un stop permet de renforcer la perception des couleurs.

Avec ces quelques conseils, vos photos vont rapidement prendre bonne mine. Bonne pratique et bonnes photos !

Laisser un commentaire